Maximin Grünhaus

Weingut Maximin Grünhaus est un domaine de grande réputation situé à Mertesdorf, au pied d’une longue pente raide orientée au sud sur la rive gauche de la petite rivière Ruwer, à environ deux kilomètres en amont de la Moselle. Ce domaine appartient à la famille de Carl von Schubert et est maintenant dirigé par Maximin von Schubert.

Le domaine est divisé en trois vignobles distincts mais contigus: Abtsberg, Herrenberg et Bruderberg. Chacun de ces vignobles possède son propre microclimat, gradient et composition du sol. Ces différences de terroir se reflètent dans le caractère unique des vins produits chez Maximin Grünhaus.

Vins Disponibles

« Maximin » Riesling 2016 (VDP.Gutswein)

Riesling Monopol 2016 (VDP.Gutswein)

Riesling Alte Reben 2016 (VDP.Ortswein)

Pinot Blanc 2016

Riesling Alte Reben feinherb 2017 (VDP.Ortswein)

Riesling Herrenberg Superior 2017 (VDP.Grosse Lage)

Riesling Bruderberg Kabinett 2017 (VDP.Grosse Lage)

Riesling Sekt Brut 2015 (des bulles  !!!)

 

HISTOIRE DU DOMAINE

La première preuve documentaire de Grünhaus, alors appelé « Villa ad Valles », date du 6 février 966. L’empereur Otto I, héritier de Charlemagne, a confirmé un don fait au VIIe siècle par Dagobert 1er, roi des Francs. À cette époque, les bâtiments, les vignobles et les terres environnantes avaient été confiés au monastère bénédictin de Saint Maximin à Trèves. En 1882, il a été acheté par un ancêtre de Carl von Schubert, lui-même représentant la cinquième génération de sa famille à posséder le domaine Grünhaus.

Les vignes et les vins
L’ABTSBERG
Les vins de ce vignoble étaient à l’origine destinés à la table de l’abbé (ou « Abt ») de l’abbaye de Saint Maximin. Le site couvre 14 hectares, dont certaines parties sont plantées de vignes depuis plus de mille ans. Le sous-sol est composé d’ardoise dévonienne bleue et le flanc de la colline s’étend du sud-est au sud-ouest, atteignant une pente de 70%. Les vins d’Abtsberg se caractérisent par une minéralité subtile finement structurée, une acidité racée, un fruit généreux et une grande délicatesse. Ils sont parmi les Rieslings les plus anciens de la région.

LE HERRENBERG
Les vins de ce vignoble ont été spécialement conçus pour les maîtres de l’abbaye. S’étendant sur 19 hectares sur une base d’ardoise dévonienne rouge, le site bénéficie de sols profonds ayant une bonne rétention d’eau. Les vins de Herrenberg expriment du fruit et du corps lorsqu’ils sont jeunes, mais possèdent également un potentiel de vieillissement extraordinaire.

LE BRUDERBERG
Le plus petit des vignobles, couvrant seulement 1 hectare, le Bruderberg fournissait du vin aux moines (ou «frères»). Le site présente le même sol d’ardoise dévonienne bleue que l’Abtsberg. Les vins sont très épicés, parfois avec une qualité minérale rustique. Ils sont entièrement classés comme Qualitätswein et ont un grand potentiel de vieillissement.

Viticulture
Le travail dans les vignobles de Maximin Grünhaus est mené en étroite harmonie avec la nature. La fertilisation est essentiellement biologique et les vignobles sont couverts de plantes et d’herbes sauvages. Ils n’utilisent pas de pesticides ni d’herbicides, préservant ainsi la santé des raisins grâce à un travail manuel intensif.

Le cépage principal à Grünhaus est et demeurera toujours le Riesling, qui représente 94% de la production. Un hectare de Pinot Blanc et Auxerrois a été récolté pour la première fois en 2008. En 2007, un hectare de Pinot Noir a été planté pour la première fois en 150 ans.

Pour garantir la qualité, les rendements sont limités à environ 45 à 55 hectolitres par hectare (hl / ha), alors que d’autres propriétés de qualité dans la Moselle se situent en moyenne autour de 80 hl / ha. Les raisins sont récoltés à la main et, selon le caractère du millésime, plusieurs passages peuvent être effectués dans le vignoble.

La vinification
En 2004, Stefan Kraml a pris en charge la viticulture et la vinification à Grünhaus. Depuis cette époque, les vins du domaine ont bénéficié de ses standards élevés, sans compromis.

La cuverie de Grünhaus est située à proximité des vignobles, ce qui permet de livrer les raisins à la presse en quelques minutes. En fonction de la récolte, les raisins peuvent être macérés ou soumis à un pressage en grappes entières dans un pressoir pneumatique moderne. Après une nuit de clarification naturelle par sédimentation, les moûts sont soumis à une température de fermentation optimale et fermentent avec des levures indigènes dans de grands fûts de chêne classiques (foudres Fuder) ou de petites cuves en acier inoxydable. Ceci favorise le développement optimal des arômes minéraux du sol d’ardoise et assure la longévité des Rieslings.

Ni le moût ni le vin fini ne sont filtrés.

Le chêne provient d’arbres cultivés sur le domaine, près de Abtsberg et au sommet de Grüneberg. Rudolf Biewer, l’un des derniers fabricants locaux de tonneaux, confectionne les foudres de chêne. Pour les premiers millésimes, le Grünhäuser Weissburgunder (Pinot Blanc) est vieilli dans les nouveaux foudres pour extraire une partie des arômes de chêne avant qu’ils soient utilisés pour la fermentation et le vieillissement du Riesling.