Barbadillo

Sud + Mer + Vent = Barbadillo

C’est l’origine de tout. Barbadillo est le Sud et c’est la mer. C’est Cádiz et ce sont les vents d’ouest. C’est Sanlúcar et c’est la tradition. C’est une cave centenaire, mais c’est l’avenir. L’histoire de Barbadillo remonte à 1821, l’année où elle a commencé à produire du vin de Manzanilla. Depuis, la Bodega n’a fait qu’évoluer, car elle continue à produire des vins uniques et remarquables qui laissent leur marque.

Les Bodegas Barbadillo ont vu le jour il y a 200 ans, lorsque Don Benigno Barbadillo a acheté une bodega du XVIIIe siècle dans le « Barrio Alto », le vieux quartier historique de Sanlúcar de Barrameda. Cette belle bodega est formée de quatre bâtiments réunis pour former une place, formant à l’intérieur une cour pavée bordée d’arbres, qui a donné son nom à la Bodega del Cuadro (la place « Carrée »). Chacun de ces bâtiments a un nom : San Joaquin, San Antonio, La Pastora et Trinidad

Actuellement dirigée par l’habile Monserrat Molina, la cave est connue pour laisser parler le terroir. Au centre de tout cela se trouve l’air salin maritime et les incroyables sols d’albariza blanc dans lesquels sont cultivés les raisins.

Avec un portefeuille de vins biologiques en pleine évolution, les Manzanillas et Vinos de la Tierra de Cádiz, récemment introduits, reflètent un désir de revenir à leurs origines et de produire des vins avec peu d’intervention, à part l’utilisation traditionnelle de l’asoleo (pour le Mirabrás) ou de la solera pour les manzanillas, avec une mise en bouteille Pasada (non filtrée).

Sábalo

Appellation : IGP Vino de la Tierra de Cádiz

Cépage: Palomino fino, 100% biologique

Sábalo est le vin inaugural d’une division écologique basée sur un profond respect de la terre et des traditions séculaires de la région. Pour Bodegas Barbadillo, l’engagement écologique est un processus naturel qui provient d’une grande connaissance du terroir.

Carmen Romero García (oui, Carmen qui est copropriétaire de García de la Jara!) est responsable de cette nouvelle division biologique.

Barbadillo a lancé le projet biologique avec une superficie de 25 hectares de ses propres vignobles qui seront certifiés pour la récolte 2022. Ce premier millésime (2019) utilise les raisins de deux viticulteurs qui sont profondément impliqués dans la viticulture biologique depuis de nombreuses années et qui continueront à faire partie du projet de Barbadillo.

La cuvée Sábalo est donc emblématique pour ce projet. Elle est le reflet de la spécificité des deux vignobles d’Albariza et de leurs différences qui ont permis à la vigneronne, Montse Molina, de sélectionner un assemblage très spécial pour ce vin, à la fois soyeux et intense.

Vignobles: Les raisins proviennent exclusivement de deux vignobles d’Albariza (15 hectares). L’un d’eux se trouve près de la mer à Sanlúcar et est un vignoble de plus de 35 ans (bio depuis 17 ans). L’autre vignoble, plus interne, situé sur la tour de guet d’une colline d’où l’on peut voir les marais entre Sanlúcar et Trebujena, a plus de 25 ans et est certifié biologique depuis plus de 12 ans. Ces deux vignobles combinent l’influence marine avec celle du fleuve Guadalquivir et des marais. Le rendement de la vendange 2019 est de 6 500 kg/hectare.

Vinification : Les raisins de chacun des deux vignobles ont été vendangés manuellement, séparément puis également vinifiés séparément, afin de faire un assemblage. Fermentation alcoolique spontanée avec température contrôlée à 17C en cuves d’inox de petite capacité. Élevage sur lies pendant quatre mois. Production de 5,500 bouteilles.

Caractéristiques analytiques du millésime 2019

  • Titre alcoométrique : 13,0 %vol
  • pH : 3,3
  • Sucre résiduel : < 2 g/l

Mirabrás

Appellation : IGP Vino de la Tierra de Cádiz

Cépage: Palomino fino

Mirabrás est un retour aux sources avec la réintroduction d’une méthode ancestrale de vinification.

En 2014, Montserrat Molina, a décidé de faire fermenter les moûts des plus vieilles vignes de Cerro de Leyes dans des fûts de Jerez, et ce faisant, elle a cherché à récupérer une technique de production traditionnelle combinant l’asoleo (séchage des raisins pendant 3-5 jours au soleil), la vinification en vieux fûts de Jerez… puis la patience, le contrôle et la chance en quantités égales.

Pendant l’asoleo, les raisins perdent environ 10 % de leur poids en une journée. Pendant la nuit, les grappes de raisin sont couvertes pour éviter le risque de réhydratation et de pourriture potentielle due à la rosée, et le lendemain, elles sont retournées pour égaliser l’ensoleillement. La proportion d’acide malique et, dans une certaine mesure, de tannin sera réduite, tandis que celle d’acide tartrique augmentera.

Mirabrás est un vin profond et expressif, avec des registres peu connus qui nous rappellent le vieillissement biologique sous un voile de levure (flor), en passant par l’albariza pur ou les vieux fûts de chêne.

Le vin a reposé sur des lies fines pendant plusieurs mois, et a ensuite été gardé 18 mois en fûts presque pleins, soit presque jusqu’à un « tocadedos », c’est-à-dire à près d’un doigt du haut, avant d’être transféré dans des cuves en inox.

Nave Trinidad

Appellation : IGP Vino de la Tierra de Cádiz

Cépage: Palomino fino

La Nef Trininad est l’une des nefs de la bodega El Toro, le premier entrepôt que Benigno Barbadillo a acheté lorsqu’il a créé sa société en 1821. C’est un ancien style de bodega, plus ou moins rectangulaire avec quatre sections indépendantes autour d’un patio central.

Chacune des nefs présente des conditions de vieillissement légèrement différentes, et la Trinidad est celle qui est orientée vers la mer (plus fraîche, plus influencée par l’air salin). Elle a été baptisée Trinidad en l’honneur d’un navire qui faisait partie de l’expédition de Magellan autour du monde.

Cette partie de la bodega abrite maintenant une nouvelle Manzanilla Fina lancée en 2019 par Barbadillo. L’idée était de créer un vin haut de gamme mais plus jeune (4 ans) que les Manzanillas existantes pour lesquelles Barbadillo est bien connu, comme Pastora en Rama.

Pour créer ce manzanilla plus accessible, l’œnologue Montse Molina a sélectionné 36 botas de soleras existantes pour ce nouveau projet. La mise en bouteille de « En Rama », soit sans filtration, permet d’avoir un échantillon représentatif de la botas d’où provient la bouteille.

Une partie de la sélection de 36 botas a maintenant été utilisée pour remplir 20 000 demi-bouteilles, tandis que le reste est conservé dans la solera pour développer sa propre personnalité en vue de futures mises en bouteille.

Pastora

Appellation : IGP Vino de la Tierra de Cádiz

Cépage: Palomino fino

Barbadillo a embouteillé la première manzanilla en 1827 lorsqu’elle était principalement vendue au verre dans les bars à vin locaux, et aux clients qui achetaient dans leurs propres contenants à remplir.

Il s’agissait de la cuvée Pastora Manzanilla Pasada En Rama qui a été ressuscitée par Barbadillo en 2015 pour reproduire le manzanilla original. Cette cuvée de manzanilla est spéciale car elle est vieillie pendant deux années supplémentaires, soit 9 ans au lieu de 7 ans, pour lui donner plus de complexité et de profondeur. Ce vin est fabriqué dans le style traditionnel, en utilisant un système de solera, et embouteillé sans filtration ni collage (« En Rama ») comme si la bouteille était un échantillon de la botas d’où elle provient.

Le vieillissement en solera est effectué dans une zone très spécifique de la cave La Pastora, tournée vers le fleuve, sur la digue qui sépare les quartiers supérieur et inférieur de Sanlúcar.

Ce manzanilla Pastora passe six ans dans la solera de Solear (bodega El Potro) jusqu’à ce qu’une sélection de barriques soit déplacée à une cinquantaine de mètres plus loin, dans la bodega La Pastora, où le vin passe trois années supplémentaires.